Nouvelles recettes

6 terribles tentatives de fausses cartes d'identité

6 terribles tentatives de fausses cartes d'identité


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

« Attends... tu as changé ton nom en... McLovin ?

À quoi pensaient ces personnes lorsqu'elles ont essayé d'utiliser ces fausses pièces d'identité ?

Il y aura eu un moment où vous avez essayé d'acheter de l'alcool avec une fausse pièce d'identité. Quand vous l'avez fait, nous espérons que vous avez été intelligent et que vous n'avez pas commis les mêmes erreurs que ces gars-là.

McLovin ici, un donneur d'organes hawaïen de 25 ans, 6'10.

Crédit photo : Flickr/Youngthousands

N'essayez pas de prétendre que vous êtes une célébrité. Je te vois et il est évident que non. A plus, Sandy Patterson.

Crédit photo : http://villains.wikia.com/

Il n'y a même pas de nom de famille dessus. Beyoncé est la seule personne sur la planète qui peut s'en tirer avec un seul nom. Sortez d'ici, vous.

Crédit photo : http://staffingtalk.com/how-not-to-make-fake-id

Quoi, avez-vous décidé de radier votre numéro de sécurité sociale? Ce n'est pas une chose que vous pouvez faire. SUIVANT.

Crédit photo : Flickr/Michael Hollande

Je m'en fiche si vous êtes attaché à la hanche. Ni toi ni ta copine ne pouvez entrer ici.

Crédit photo : http://staffingtalk.com/how-not-to-make-fake-id

Allez, allez-y.

Eh bien, vous avez fait de votre mieux, et ce n'était pas très bon. Meilleure chance la prochaine fois, gamin.

Crédit photo : http://nyulocal.com/


8 raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais boire de boule de feu

Si c'est votre boisson de prédilection, vous avez vraiment besoin de sortir plus.

Oh, boule de feu. Quelle honte pour l'alcool. Le mélange de cannelle bon marché et sirupeux a été conçu pour les buveurs débutants et les soirées universitaires Solo Cup et c'est tout ce qu'il aurait dû faire sur la scène de l'alcool. Pourtant, d'une manière ou d'une autre, cela reste une commande populaire dans les bars du pays. Mais c'est faux. Si complètement, malheureusement et complètement faux. Bien sûr, cela pourrait servir son objectif dans un gros lot de Jell-O shot, mais si c'est votre alcool préféré, alors vous devez vraiment trier vos priorités. Parce qu'il y a plus qu'assez de raisons de ne pas boire Fireball.

(D'accord, mais ceux-ci sont plutôt cool.)

1. Il a le goût de Red Hots trempés dans l'eau.

En fait, fais ce chewing-gum Big Red trempé dans du pipi. La simple pensée de siroter ce gâchis sirupeux suffit à vous faire vomir et à commencer à vous défouler. Et ces mamies qui l'essaient pour la première fois sont d'accord avec moi.

2. Fireball a les pires idées de recettes avec des noms encore pires.

N'importe quelle boisson qui se termine par des « boules » ou des « noix » est préférable de laisser de côté. Il en va de même pour le roulis des yeux et la masculinité fragile de l'"Homme-mosa". Et ne me lancez même pas sur l'ajout de cannelle à la limonade. Barf.

3. C'est toujours commandé par les d-bags du bar.

Vous savez de qui je parle: les frères avec des polos à col montant et des boutons vichy, les gars de la finance qui vous coupent toujours mais qui vous touchent le bas du dos en le faisant, les filles de la sororité et les étudiants de première année (avec de fausses cartes d'identité, évidemment) cherchant à se faire plâtrer un jeudi soir, les têtes de jus se vantant de tout ce qu'elles peuvent soulever.

4. Désolé, mais c'est du "whisky" pas du "whisky".

Les créateurs de Fireball, Sazerac, sont basés en Louisiane. Il n'est donc pas nécessaire d'utiliser l'orthographe britannique du whisky. Selon la marque, la boisson contient canadien Whisky. Nos amis du nord abandonnent apparemment le 'e', ​​d'où le choix de l'orthographe, mais nous ne sommes pas convaincus.

5. C'est faible comme l'enfer.

À 66 épreuves, Fireball a 20 pour cent moins d'alcool qu'un vrai whisky, qui se situe généralement entre 86 et 100 épreuves.

6. Cela conduit toujours à des décisions terribles.

Personne ne commande un seul coup de Fireball parce que c'est bon marché et faible et apparemment les gens aiment se torturer. Et donc, comme il n'y en a jamais eu qu'en excès, il inspire un comportement ridiculement ivre et fait pipi en public et commence des combats avec le videur. Je déteste te le dire, Fireball, mais aucune bonne histoire n'a jamais commencé avec « Eh bien, nous buvions Fireball. »

7. Cela vous donnera la pire gueule de bois.

Du sucre et des épices et tout n'est pas si agréable. Le matin après avoir bu cette vilaine concoction devrait être suffisant pour vous faire arrêter pour de bon.

8. Il contenait autrefois un produit chimique utilisé dans l'antigel.

Un fait si troublant pour les Européens que les ventes de l'alcool sucré maladif ont été « temporairement interrompues » en Norvège, en Suède et en Finlande, ce qui, selon Fireball, était « en raison d'un petit problème de conformité lié à la recette ». Le produit chimique visé par le feu est le propylène glycol, qui améliore soi-disant la saveur en absorbant l'eau. C'est un composé légèrement moins toxique que l'éthylène glycol, qui était le plus souvent utilisé dans les antigels. Selon la FDA, le propylène glycol est "généralement reconnu comme sûr" lorsqu'il est utilisé dans les aliments "à des niveaux ne dépassant pas les bonnes pratiques de fabrication actuelles", mais néanmoins, Fireball a retiré le produit chimique de sa recette.

Cette histoire a été mise à jour avec des informations de Sazerac.


La Corée du Sud va réprimer l'activité de phishing de crypto-monnaie

Séoul, 9 mai (IANS) : La Corée du Sud a déclaré dimanche qu'elle renforcerait son système de surveillance contre les sites Web de phishing liés à la crypto-monnaie en travaillant avec l'Agence nationale de la police dans le contexte de la récente flambée des prix de l'argent virtuel.

Le ministère des TIC a déclaré qu'il y avait récemment eu de plus en plus de rapports de tentatives de phishing via des messages texte qui conduisent les utilisateurs de crypto-monnaie à entrer leurs identifiants et mots de passe d'échange sur de faux sites Web pour les voler et accéder à leurs comptes.

Le ministère a déclaré avoir trouvé et bloqué 32 sites Web de phishing au cours des trois derniers mois, contre un total de 41 sites Web détectés au cours de l'année dernière, rapporte l'agence de presse Yonhap.

Des exemples de tels sites Web incluent www.bithnub.com, par rapport à l'adresse de l'échange local de crypto-monnaie Bithumb -- www.bithumb.com.

Le ministère a déclaré qu'il renforcerait son système de surveillance 24 heures sur 24 pour bloquer rapidement ces sites Web de phishing.

L'Agence nationale de la police mène également une campagne de répression contre les sites Web d'hameçonnage depuis le début du mois de mars de cette année.

Au 4 mai, la police enquêtait sur 21 cas dans lesquels des individus avaient accédé aux comptes d'autres utilisateurs de crypto-monnaie et vendu leurs actifs.

La principale crypto-monnaie Bitcoin a dépassé 72 000 $ par unité en Corée du Sud pour la première fois à la mi-avril. La monnaie virtuelle a depuis chuté, s'échangeant à environ 67 millions de won vendredi, selon Bithumb.

Au milieu de la hausse des prix, les autorités financières sud-coréennes répriment également les activités illégales impliquant des crypto-monnaies, telles que le blanchiment d'argent, jusqu'en juin.


22 activités d'intérieur incroyables pour le plaisir des enfants les jours de pluie

Alors que nous aimons tous prendre l'air frais et le soleil, vous restez parfois coincé à l'intérieur. Que ce soit en raison du mauvais temps, d'une fermeture inattendue de l'école ou pour toute autre raison, une fois que vous êtes à l'intérieur, vos enfants peuvent rapidement avoir la fièvre de la cabine si vous n'êtes pas préparé. C'est pourquoi il est toujours bon d'avoir une réserve d'activités d'intérieur pour les enfants à portée de main.

Nous avons rassemblé notre liste d'activités préférées pour les enfants à l'intérieur comme point de départ. Parcourez les suggestions, inspirez-vous et achetez tous les composants nécessaires pour que, lorsque les nuages ​​arrivent, vous soyez prêt à partir.

Au fur et à mesure que nous dressions cette liste, nous avons essayé de rassembler des activités d'intérieur pour chaque type d'enfant. S'ils sont artistiques, nous avons des projets de bricolage et de l'artisanat. Aiment-ils cuisiner ? Nous avons à la fois des recettes salées et des desserts faciles (et, en prime, vous pouvez également manger tout ce qu'ils préparent). Pour un peu de boost mental, nous avons aussi nos puzzles et jeux préférés. Et, quand ils sont tous épuisés, il n'y a rien de mal à s'accroupir avec un bon livre, un bon film ou une bonne émission de télévision.


Aide-moi, princesse mariée, tu es mon seul espoir

Susan S. a commandé un gâteau d'anniversaire avec le logo Ohio State dessus, qui ressemble à ceci :

Vous pensez que quelque chose a pu mal tourner ?

Voici votre signe :

"ARRÊTER!
"Dans le naaaame de l'amour!"

Apparemment, il s'agit d'un logo de lycée, bien que Missy n'ait pas mentionné lequel :

Maintenant le boulanger a inversé les couleurs, bien sûr, mais le W était elle réel couronnement:

D'accord, Kassandra, dis-nous ce que tu veux. Qu'est-ce que tu vraiment, vraiment envie.

Merci à Susan, Missy et Kassandra de nous avoir expliqué tout cela.

P.S. Celui-ci est pour mes collègues joueurs qui aiment garder leurs sports virtuels :

Il est disponible dans de nombreuses couleurs amusantes au niveau du lien, ainsi que dans un gris et un noir classiques.

Et de mon autre blog, Epbot :


6 arbres que vous ne devriez jamais planter

L'automne est le meilleur moment de l'année pour planter un arbre, mais regardez avant de sauter. Certains arbres sont sympas. D'autres sont des monstres. Voici six monstres que vous ne devriez jamais, jamais planter dans un quartier résidentiel, de peur de gagner la haine de vos voisins et le mépris de Grumpy&aposs.

Arbre Terrible #1 -- Mimosa (Albizia julibrissin) Qu'est-ce qui ne va pas : Plantes adventices, éphémères, sujettes aux insectes et aux maladies, racines envahissantes, peu attrayantes la plupart de l'année.

Commenter: Oui je sais. Vous avez grandi avec des mimosas dans la cour (sniff), ils vous rappellent le jardin Meemaw&aposs (sniff, sniff), et ils sont si jolis quand leurs fleurs roses duveteuses s'ouvrent au début de l'été. Mais laissez & aposs devenir réel. Les fleurs durent environ deux semaines. Ensuite, ils sont remplacés par des tas de ces grosses gousses laides et brunes qui y restent suspendues jusqu'au printemps suivant. Donc, pour deux semaines de beauté, vous obtenez 50 semaines de brut. De plus, les semis de votre arbre germeront dans la cour de tout le monde dans un rayon d'un quart de mile.

Arbre terrible #2 -- Mûrier blanc (Morus alba)

Qu'est-ce qui ne va pas : Les racines de surface adventices, extrêmement salissantes, sujettes aux insectes et agressives fissurent la chaussée, les arbres mâles produisent des quantités prodigieuses de pollen qui provoquent des allergies.

Commenter: Oui je sais. Vous avez grandi avec un mûrier dans la cour et vous avez adoré manger le fruit sucré insipide avec Meemaw en été (sniff). Ce que vous oubliez, c'est que les oiseaux aiment ses baies par-dessus tous les autres aliments et se gaveront. Le fruit fonctionne sur eux comme une préparation à la coloscopie, alors ils éclaboussent avec enthousiasme tout ce qui se trouve près d'un arbre - voiture, trottoir, porche, un témoin de Jéhovah malheureux - avec du caca de mûrier violet et minable. C'est un arbre de merde.

Arbre terrible #3 -- Micocoulier (Celtis occidentalis)

Qu'est-ce qui ne va pas : Mauvaises herbes, désordonnées, sujettes à une gamme étonnante d'insectes et de maladies.

Commenter: Les gens font pousser cet arbre d'ombrage quand ils ne peuvent pas faire pousser autre chose. Il faut la sécheresse, la chaleur, un sol pauvre, la pollution de l'air et le vent. Cela permet d'ombrager La petite maison dans la prairie, mais pas votre maison dans les banlieues. Le micocoulier est facilement reconnaissable à son écorce gris argenté incrustée de crêtes verruqueuses. De petits fruits bleu-noir appréciés des oiseaux répandent les semis partout. La pire chose à propos du micocoulier est que les pucerons lanigères qui se nourrissent des feuilles dégouttent de miellat collant. La fumagine se développe sur le miellat, noircissant absolument tout sous l'arbre. Déchirez-le maintenant.

Arbre terrible n°4 -- Peuplier de l'Est (Populus deltoides)

Qu'est-ce qui ne va pas : Extrêmement désordonnées, très envahissantes, se brisent lors des tempêtes, de courte durée, très sujettes aux insectes et aux maladies, les racines fissurent la chaussée et envahissent les conduites d'eau.

Commenter: Comme pour le micocoulier, la plupart des gens aux prises avec cet arbre à ordures vivent avec car aucun autre arbre n'y poussera. Je peux & apost penser à un arbre plus désordonné. En plus des bâtons, des brindilles, des branches cassées et des feuilles qui tombent presque tous les jours, il recouvre également la cour autour de lui au début de l'été avec des graines cotonneuses - d'où le nom de "cotonwood". la mousse qui roule sur le sol et s'accumule contre les maisons, les murs, les clôtures et les membres du Congrès immobiles (en existe-t-il un autre?) La seule bonne utilisation de cet arbre méchant est comme bois de chauffage. Brûlez-en un aujourd'hui !

Arbre terrible #5 -- Érable argenté (Acer saccharinum)

Qu'est-ce qui ne va pas : Mauvaises herbes, se brisent dans les tempêtes, les racines fissurent la chaussée et envahissent les conduites d'eau.

Commenter: Les gens plantent de l'érable argenté pour une raison : ils veulent une ombre rapide. Il pousse rapidement, jusqu'à trois pieds par an, atteignant finalement 70 pieds de haut. Mais vous payez un prix élevé pour cette nuance. Ses racines sont tristement célèbres pour obstruer les conduites d'eau et casser les trottoirs. Ses branches faibles tombent dans les tempêtes. Et regardez toutes les graines qu'il laisse tomber en une saison, chacune destinée à devenir un bébé érable argenté ! Présent dans pratiquement tous les États, de la Floride à la frontière canadienne, il prouve l'erreur selon laquelle les "plantes indigènes sont toujours meilleures". Laissez-nous envoyer cet emballage indigène.

Arbre terrible n° 6 -- Bradford Pear (Pyrus calleryana &aposBradford&apos)

Qu'est-ce qui ne va pas : Ses fleurs puent comme le thon sur un tronc, des semis épineux poussent partout et sa structure ramifiée suicidaire le fait exploser dans les tempêtes.

Commenter: Enfin -- enfin ! -- plus de gens coupent les poires Bradford que les plantent. Compte tenu de la courte durée de vie des arbres, ils disparaîtront, espérons-le, des banlieues d'ici une décennie ou deux. Mais le mal a été fait. La pollinisation croisée avec d'autres sélections de poires calleuses a donné lieu à des fourrés impénétrables de semis brutalement épineux qui obstruent les bords des routes, les champs et les rangées de clôtures. À quelle hauteur faut-il tailler une poire Bradford ? Aussi bas que vous pouvez scier.

Y a-t-il des arbres que vous méprisez plus que ceux-ci ? Veuillez commenter et informer Grumpy et le monde entier !


Les faux « j’aime » restent à quelques dollars, selon les chercheurs

Malgré les tentatives de Big Tech pour lutter contre la manipulation, les entreprises qui vendent des clics, des likes et des followers sur les réseaux sociaux sont faciles à trouver.

« Un très #JoyeuxNoël⁠ à tous », a écrit Margrethe Vestager, la principale responsable de l'application des lois antitrust en Europe, sur Facebook en décembre dernier. Son message a attiré 144 "j'aime".

Quelques mois plus tard, à titre expérimental, des chercheurs ont payé quelques dollars à une entreprise pour attirer l'attention sur ses vœux de bonheur. En 30 minutes, le post a eu 100 likes de plus. Les chercheurs ont obtenu des résultats similaires sur un article de vacances sur le compte Instagram de Mme Vestager et sur un tweet de Noël de Vera Jourova, la commissaire à la justice de l'Union européenne.

Des entreprises comme Facebook et Twitter surveillent mal les robots automatisés et d'autres méthodes de manipulation des plateformes de médias sociaux, selon un rapport publié vendredi par des chercheurs du Centre d'excellence de communication stratégique de l'OTAN. Avec une petite somme d'argent, les chercheurs ont découvert que pratiquement n'importe qui peut engager une entreprise pour obtenir plus de likes, de commentaires et de clics.

Le groupe, une organisation indépendante qui conseille l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, a testé la capacité des entreprises technologiques à arrêter les campagnes d'influence payantes en se tournant vers 11 entreprises russes et cinq entreprises européennes qui vendent de faux engagements sur les réseaux sociaux. Pour 300 euros, soit environ 330 $, les chercheurs ont acheté plus de 3 500 commentaires, 25 000 likes, 20 000 vues et 5 000 followers, y compris sur des publications de personnalités politiques comme Mme Vestager et Mme Jourova.

Après quatre semaines, environ 80% des faux clics sont restés, ont déclaré les chercheurs. Et pratiquement tous les comptes qui avaient été utilisés pour générer les clics sont restés actifs trois semaines après que les chercheurs les ont signalés aux entreprises.

Le rapport met en lumière les défis persistants pour Facebook, YouTube et Twitter alors qu'ils tentent de lutter contre la désinformation en ligne et d'autres formes de manipulation en ligne. Après l'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle américaine de 2016, les entreprises ont apporté de nombreux changements pour réduire la propagation de la désinformation en ligne et de l'ingérence étrangère. Ces derniers mois, les plateformes ont annoncé des suppressions de comptes en Chine, en Arabie saoudite et, plus récemment, en Afrique, où la Russie testait de nouvelles tactiques.

Mais le rapport attire également une attention renouvelée sur une vulnérabilité souvent négligée pour les plateformes Internet : les entreprises qui vendent des clics, des likes et des commentaires sur les réseaux de médias sociaux. De nombreuses entreprises sont en Russie, selon les chercheurs. Étant donné que le logiciel des réseaux sociaux classe les publications en partie en fonction de la quantité d'engagement qu'elles génèrent, l'activité payante peut conduire à des positions plus importantes.

"Nous passons tellement de temps à réfléchir à la manière de réglementer les sociétés de médias sociaux - mais pas tellement à la façon de réglementer l'industrie de la manipulation des médias sociaux", a déclaré Sebastian Bay, l'un des chercheurs qui a travaillé sur le rapport. "Nous devons déterminer si c'est quelque chose qui devrait être autorisé mais, peut-être plus, être très conscients du fait que cela est si largement disponible."

De mai à août, les chercheurs ont testé la capacité des réseaux sociaux à gérer l'industrie de la manipulation pour compte d'autrui. Les chercheurs ont déclaré avoir trouvé des centaines de fournisseurs de manipulation de médias sociaux avec des revenus importants. Ils ont signé avec 16.

« L'ouverture de cette industrie est frappante », indique le rapport. « En fait, les fournisseurs de services de manipulation font de la publicité ouvertement sur les principales plateformes. »

Les chercheurs ont acheté des engagements sur une centaine de publications sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube. Ils ont vu « peu ou pas de résistance », a déclaré M. Bay.

Après leur achat, les chercheurs ont identifié près de 20 000 comptes qui ont été utilisés pour manipuler les plateformes de médias sociaux et en ont signalé un échantillon aux sociétés Internet. Trois semaines plus tard, plus de 95 % des comptes signalés étaient toujours actifs en ligne.

Les chercheurs ont dirigé la plupart des clics vers des publications sur des comptes de médias sociaux qu'ils avaient créés pour l'expérience. Mais ils ont également testé certains comptes vérifiés, comme celui de Mme Vestager, pour voir s'ils étaient mieux protégés. Ils ne l'étaient pas, ont déclaré les chercheurs.

Les chercheurs ont déclaré que pour limiter leur influence sur les conversations réelles, ils avaient acheté des engagements sur des messages de politiciens datant d'au moins six mois et contenant des messages apolitiques.

Les chercheurs ont découvert que les grandes entreprises technologiques n'étaient pas aussi mauvaises pour éliminer la manipulation. Twitter a identifié et supprimé plus que les autres, les chercheurs ont constaté qu'en moyenne, la moitié des likes et des retweets achetés sur Twitter ont finalement été supprimés, ont-ils déclaré.

Les chercheurs ont trouvé que YouTube était le pire pour supprimer les comptes non authentiques et le plus coûteux à manipuler. Les chercheurs ont signalé 100 comptes utilisés à des fins de manipulation dans leur test à chacune des sociétés de médias sociaux, et YouTube était le seul à n'en suspendre aucun et à ne fournir aucune explication.

Facebook, le plus grand réseau social au monde, était le meilleur pour bloquer la création de comptes sous de faux prétextes, mais il supprimait rarement du contenu. Instagram, que possède Facebook, était le plus simple et le moins cher à manipuler.

"Les fausses tactiques d'engagement restent un défi pour l'ensemble de l'industrie", a déclaré Facebook dans un communiqué. « Nous investissons massivement dans la recherche et la suppression de faux comptes et d'engagements chaque jour. »

Samantha Bradshaw, chercheuse à l'Oxford Internet Institute, un département de l'Université d'Oxford, a déclaré que la manipulation facile des médias sociaux pourrait avoir des implications pour les élections européennes de cette année et l'élection présidentielle de 2020 aux États-Unis.

"Un faux engagement - qu'il soit généré par des comptes automatisés ou réels - peut fausser la popularité perçue d'un candidat ou d'un problème", a déclaré Mme Bradshaw. « Si ces stratégies sont utilisées pour amplifier la désinformation, le complot et l'intolérance, les médias sociaux pourraient exacerber la polarisation et la méfiance qui existent au sein de la société.

Mme Bradshaw, qui a examiné le rapport de manière indépendante, a déclaré que la raison pour laquelle les comptes n'avaient peut-être pas été supprimés était qu'"ils pourraient appartenir à de vraies personnes, où les individus sont payés une petite somme d'argent pour aimer ou partager des publications". Cette stratégie, a-t-elle souligné, rend beaucoup plus difficile l'action des plateformes.

Néanmoins, elle a déclaré que les entreprises pourraient faire davantage pour suivre et surveiller les comptes associés aux services de manipulation. Et les entreprises pourraient suspendre ou supprimer les comptes après plusieurs cas d'activité suspecte pour diminuer les comportements inauthentiques.

"Il est important d'examiner les faux engagements car les comptes n'ont pas besoin d'être faux pour polluer l'environnement de l'information", a déclaré Mme Bradshaw. « De vraies personnes peuvent utiliser de vrais comptes pour produire un comportement inauthentique qui fausse le discours en ligne et génère de la viralité. »


3 États envisagent d'abaisser l'âge de la consommation d'alcool

Enfin, des fissures dans l'édifice draconien de l'âge de la consommation d'alcool aux États-Unis commencent à apparaître. Un mouvement se développe qui ferait des États-Unis une loi comme la plupart des autres pays civilisés du monde.

Le New Hampshire envisage une législation qui permettrait aux personnes de 18 ans et plus de consommer du vin et de la bière (mais pas de l'alcool) dans un établissement public et commercial, à condition qu'elles soient accompagnées d'une personne de plus de 21 ans.

Un projet de loi de la législature de l'État du Minnesota ferait de même.

Et en novembre prochain, la Californie votera sur une initiative de scrutin qui abaisserait simplement l'âge de la consommation d'alcool à 18 ans dans tous les domaines. Les États perdraient huit pour cent du financement fédéral des routes, mais ils pourraient s'attendre à combler la différence dans les ventes d'alcool.

Il est grand temps. Vont-ils passer ? Probablement pas cette fois. À l'échelle nationale, un âge inférieur pour la consommation d'alcool n'est soutenu que par 25 pour cent de la population. C'est mieux que les 20 pour cent de 2001. Mais ce n'est pas suffisant pour un véritable élan pour un changement juridique. Un problème majeur concerne l'ignorance généralisée du monde secret de la consommation d'alcool par les mineurs qui a émergé au fil des décennies.

Au moins, le débat a commencé.

Dans les années 1970, 29 États ont choisi d'abaisser l'âge de la consommation d'alcool à 18, 19 ou 20 ans. Mais la peur de la conduite en état d'ébriété a provoqué une réaction violente, aboutissant à une loi nationale sur l'âge minimum de consommation d'alcool. En 1984, dans un accès de foi injustifiée dans la capacité du pouvoir gouvernemental à contrôler les résultats sociaux, le Congrès a imposé (c'est-à-dire extorqué les États à imposer) un âge national de consommation de 21 ans, interdisant de fait la vente ou la consommation publique de l'alcool pour des millions de jeunes adultes.

Depuis lors, des études ont montré que l'intoxication alcoolique explose chez les étudiants. Les deux tiers des personnes âgées de 18 à 21 ans admettent avoir consommé de l'alcool de façon excessive au cours du dernier mois. Vingt pour cent présentent tous les signes de troubles liés à la consommation d'alcool (en d'autres termes, l'alcoolisme). Les décès par intoxication alcoolique dans cette tranche d'âge ont triplé depuis la loi.

Une culture bien ancrée de consommation privée et secrète a émergé sur le campus et ailleurs, dans des endroits comme les maisons de fraternité, les dortoirs et les locations à proximité, où se gaver de barils d'ordures remplis d'alcool au hasard est la norme. Il n'est pas surprenant que plus de la moitié des victimisations sexuelles parmi les étudiants impliquent la consommation d'alcool. Boire légitimement et en public nécessite de fausses pièces d'identité, des pièces d'identité volées, des mensonges incessants, de la corruption, etc.

Pour en comprendre l'ampleur, réfléchissez à ce que vous savez de la prohibition dans les années 1920 : les bars clandestins, la criminalité, la contrebande, la corruption, l'empoisonnement, la violence, etc. C'était un échec destructeur qui a été heureusement abrogé. Transférez maintenant toute cette culture aux temps modernes et concentrez-la sur le groupe d'âge adulte le moins responsable – 18 à 21 ans – souvent éloigné de ses parents pour la première fois. Pour eux, c'est de nouveau les années folles mais sans la surveillance d'un adulte.

Le monde de la consommation d'alcool chez les jeunes est, étonnamment, en grande partie inconnu des adultes. Tout est arrivé depuis l'adoption de la loi de 1984 sur l'âge de la consommation d'alcool. Considérez l'essai hilarant et tragique "Ma vie louche en tant que buveur mineur":

Si vous êtes dans la tranche d'âge, vous comprenez exactement la langue et l'expérience. Si vous ne l'êtes pas, voici un guide. Le « fusil de chasse » consiste à percer un trou au fond d'une canette de bière afin que tout le contenu soit forcé dans votre bouche. Un « natty » est un argot pour une « Natural Light », une bière bon marché fabriquée par Anheuser-Busch. « Tirer » d'une « poignée » signifie retourner une grande bouteille d'alcool à l'envers et la boire directement. « claquer » un sac de vin signifie retirer le sac de la boîte à vin, mettre le bec verseur dans votre bouche et le boire droit tout en déplaçant les bulles résultantes dans le sac pour que le vin s'écoule plus rapidement.

L'essai continue de décrire l'errance dans une ville dans un état à peine conscient et de s'évanouir sur un canapé, se réveillant avec la surprise de se retrouver dans un endroit que vous n'aviez jamais prévu d'être. Si cela semble horrible et horrible, considérez que cela vous donne une merveilleuse histoire à raconter. Et avoir de telles histoires est devenu un rite de passage pour ce groupe d'âge. Cela suggère l'audace et le sens social – tout comme trouver les bons speakeasies et le bon gin de bain dans les années 1920 l'était pour la population en général.

À quoi bon abaisser l'âge de la consommation d'alcool ? Cela mettrait fin à la culture perverse de secret et d'abus qui s'est développée autour de la consommation d'alcool chez les mineurs. Cela permettrait aux bars et aux restaurants de devenir des «espaces sûrs» pour que les étudiants d'âge universitaire puissent boire et Uber à la maison s'ils en ont besoin. Les partisans mettront sans doute aussi l'accent sur les gains de revenus pour l'État qui découleraient de la légalisation.

Mais les gains à plus long terme seraient culturels. Nous pourrions commencer à favoriser une culture de la consommation d'alcool de style plus européen qui promeut la responsabilité et la sobriété civilisée. Les gens sont plus susceptibles d'agir comme des adultes si vous les traitez comme des adultes. La prohibition a favorisé un horrible enfantillage avec des résultats terribles pour tout le monde.

Qu'en est-il des peurs de la conduite en état d'ébriété ? C'est vraiment un problème distinct que les lois contre la conduite en état d'ébriété visent à régler. Et quant à l'affirmation de MADD selon laquelle le relèvement de l'âge de la consommation d'alcool à 21 ans a sauvé 20 000 vies, il n'y a aucun fondement à cela.

Non, abaisser l'âge de la consommation d'alcool ne créerait pas d'utopie, et cela introduit un ensemble différent de problèmes. La différence est que ces problèmes peuvent être traités de la même manière que la société traite d'autres problèmes : famille, éducation, changement culturel, responsabilité et contrôle institutionnel. La société ne peut même pas commencer à traiter les problèmes de consommation d'alcool chez les jeunes tant qu'elle existe dans des coins sombres et cachés. L'âge national de la consommation d'alcool a eu des conséquences terribles. Comme pour la prohibition, il est temps de l'admettre et de passer à autre chose, dans la lumière.


Les mésaventures de McCain dans le cockpit

John McCain s'entraînait dans son AD-6 Skyraider par un ciel couvert au Texas en 1960 lorsqu'il a percuté la baie de Corpus Christi et a arraché la peau des ailes de son avion.

McCain a raconté l'accident des décennies plus tard dans son autobiographie. "Le moteur s'est arrêté pendant que je pratiquais les atterrissages", a-t-il écrit. Mais une commission d'enquête du Naval Aviation Safety Center n'a trouvé aucune preuve de panne de moteur.

Le jeune lieutenant de 23 ans n'a pas fait attention et a commis une erreur en utilisant "un réglage de puissance trop bas pour maintenir un vol en palier dans un virage", ont conclu les enquêteurs.

L'accident était l'un des trois au début de la carrière de McCain dans l'aviation au cours desquels ses compétences en vol et son jugement ont été critiqués ou remis en question par les responsables de la Marine.

Dans son écart le plus grave, McCain faisait le « clown » dans un Skyraider au-dessus du sud de l'Espagne vers décembre 1961 et s'est écrasé sur des fils électriques, provoquant une panne d'électricité, selon le propre récit de McCain ainsi que ceux des officiers de marine et des enrôlés à bord du porte-avions Intrepid. Dans un autre incident, en 1965, McCain a écrasé un avion d'entraînement T-2 en Virginie.

Après que McCain a été envoyé au Vietnam, son avion a été détruit dans une explosion sur le pont d'un porte-avions en 1967. Trois mois plus tard, il a été abattu lors d'une mission de bombardement sur Hanoï et fait prisonnier. Il n'a été blâmé dans aucun de ces cas et a ensuite été félicité pour son héroïsme en tant que prisonnier de guerre.

En tant que candidat à la présidentielle, McCain a cité son service militaire – en particulier ses 5 ans et demi en tant que prisonnier de guerre. Mais il a été moins franc sur ses erreurs dans le cockpit.

Le Times a interviewé des hommes qui ont servi avec McCain et a localisé des rapports d'accidents autrefois confidentiels datant des années 1960 et des évaluations autrefois classifiées de ses escadrons pendant la guerre du Vietnam. Cet examen de son dossier a révélé un pilote qui au début de sa carrière était arrogant, parfois cavalier et enclin à tester les limites.

Dans l'armée d'aujourd'hui, une erreur de jugement qui provoque un accident peut mettre fin à la carrière d'un pilote. Bien que les normes aient été plus souples et les accidents plus fréquents dans les années 1960, le record de McCain se démarque.

"Trois incidents sont inhabituels", a déclaré Michael L. Barr, un ancien pilote de l'Air Force avec 137 missions de combat au Vietnam et un expert en sécurité aérienne de renommée internationale qui enseigne dans le cadre du programme de sécurité et de sécurité aérienne de l'USC. « Après le troisième accident, vous diriez : y a-t-il une tendance ici en termes de compétences de pilotage et de jugement ? »

Jeremiah Pearson, un officier de la Marine qui a effectué 400 missions au-dessus du Vietnam sans encombre et est devenu plus tard le chef des vols spatiaux habités à la NASA, a déclaré : « C'est beaucoup. Vous n'en voulez pas. Peut-être qu'il n'a pas eu de chance.

Les experts de l'aviation navale affirment que les trois accidents avant le déploiement de McCain au Vietnam ont probablement déclenché un examen pour déterminer s'il devrait être autorisé à continuer de voler. Les résultats de l'examen auraient été confidentiels.

Le Times a demandé à la campagne de McCain de publier tous les dossiers du personnel militaire en possession du candidat montrant comment la Marine a géré les trois incidents. La campagne a déclaré qu'elle n'aurait aucun commentaire.

Les vétérans de la marine qui ont volé avec McCain l'ont qualifié de bon pilote.

"John était ce que vous appeliez un gars qui pousse l'enveloppe", a déclaré Sam H. Hawkins, qui a volé avec l'escadron VA-44 de McCain dans les années 1960 et enseigne maintenant les sciences politiques à la Florida Atlantic University. « Il y a des aviateurs navals qui sont prudents. Ils ne sortent pas sur les bords, mais les bords sont l'endroit où vous tirez le maximum de vous-même et de votre avion. C'est là que John a opéré. Et quand vous êtes là-bas, vous prenez des risques.

Le jeune McCain a souvent été décrit comme indiscipliné et intrépide – une caractérisation que McCain lui-même a encouragée dans son autobiographie.

« Dans sa carrière militaire, il était un preneur de risques et un casse-cou », a déclaré John Karaagac, maître de conférences à la Johns Hopkins’s School of Advanced International Studies et auteur d’un livre sur McCain. "Ce qui était intéressant, c'est qu'il a eu des accidents, et cela ne l'a pas énervé. Il prend des coups et reste debout.

McCain, fils et petit-fils d'amiraux, avait un statut privilégié dans la marine. Il a été invité dans la cabine du capitaine pour le dîner lors du voyage inaugural de l'Enterprise en 1962, un avantage que d'autres aviateurs et marins ont attribué à son nom célèbre, a rappelé Gene Furr, un homme enrôlé qui partageait un bureau et a participé à des déploiements de porte-avions avec McCain sur trois ans.

À une autre occasion, McCain a été sélectionné pour effectuer un débarquement commémoratif sur l'Enterprise et s'est fait prendre en photo devant un gâteau dans la cuisine des officiers, a déclaré Furr.

Les commandants de McCain l'ont surnommé sarcastiquement "Ace McCain" en raison de sa série d'accidents avant le Vietnam, a rappelé Maurice Rishel, qui commandait l'escadron VA-65 de McCain au début de 1961, lorsqu'il était déployé en Méditerranée. Pourtant, Rishel a déclaré: «Il a fait son travail.»

Voici un aperçu de ces trois incidents :

Corpus Christi, Texas, 12 mars 1960

McCain s'entraînait à atterrir dans son AD-6 Skyraider au-dessus de la baie de Corpus Christi lorsqu'il a perdu plusieurs centaines de pieds d'altitude « sans s'en rendre compte » et a heurté l'eau, selon le rapport d'accident du Naval Aviation Safety Center déposé au Naval Historical Center de Washington. .

L'avion, un avion à hélice monomoteur conçu pour l'attaque au sol, a coulé de 10 pieds au fond de la baie. McCain a nagé à la surface et a été arraché de l'eau par un hélicoptère de sauvetage.

While he has contended that the engine quit, investigators collected extensive evidence indicating otherwise. Cockpit instruments that froze on impact showed the engine was still producing power. When water quenched the exhaust stack, it preserved a bright blue color, showing that the engine was still hot. And an aviator behind McCain reported that the engine was producing the black smoke characteristic of Skyraiders.

Investigators determined that McCain was watching instruments in his cockpit that indicated the position of his landing gear and had lost track of his altitude and speed.

The report concluded: “In the opinion of the board, the pilot’s preoccupation in the cockpit . . . coupled with the use of a power setting too low to maintain level flight in a turn were the primary causes of this accident.”

Southern Spain, around December 1961

McCain was on a training mission when he flew low and ran into electrical wires. He brought his crippled Skyraider back to the Intrepid, dragging 10 feet of wire, sailors and aviators recalled.

In his 1999 autobiography, “Faith of My Fathers,” McCain briefly recounts the incident, calling it the result of “daredevil clowning” and “flying too low.” McCain did not elaborate on what happened, and The Times could find no military records of the accident.

When he struck the wires, McCain severed an oil line in his plane, said Carl Russ, a pilot in McCain’s squadron. McCain’s flight suit and the cockpit were soaked in oil, added Russ, who nonetheless said McCain was a good pilot.

The next day, McCain went to the flight deck with his superior officers and some of the crew to inspect the damage. A gaggle of sailors surrounded the plane.

Clark Sherwood, an enlistee responsible for hanging ordnance on the squadron’s planes, recalled standing on the deck with McCain. “I said, ‘You’re lucky to be alive.’ McCain said, ‘You bet your ass I am,’ ” Sherwood said. “He almost bought the farm.” Sherwood, now a real estate agent in New Jersey, said he considered McCain a hero.

Calvin Shoemaker, a retired test pilot for the Skyraider’s manufacturer, Douglas Aircraft, said extended low-level flights are difficult in any aircraft and for that reason Skyraiders were seldom flown at altitudes below 500 feet.

After hearing a description of McCain’s record, Shoemaker said the aviator appeared to be a “flat-hatter,” an old aviation term for a showoff.

Cape Charles, Va., Nov. 28, 1965

Over the Eastern Shore of Virginia, McCain descended below 7,000 feet on a landing approach in a T-2 trainer jet, according to accident records. He said he heard an explosion in his engine and lost power. He said he tried unsuccessfully to restart the engine.

He spotted a local drag strip and considered trying to glide to a landing there but finally had to eject at 1,000 feet. The plane crashed in the woods. McCain escaped injury and was picked up by a farmer.

In his autobiography, McCain said he had flown on a Saturday to Philadelphia to watch the annual Army-Navy football game with his parents. The accident report does not mention Philadelphia but rather indicates that McCain departed from a now-closed Navy field in New York City on Sunday afternoon and was headed to Norfolk, Va.

In a report dated Jan. 18, 1966, the Naval Aviation Safety Center said it could not determine the cause of the accident or corroborate McCain’s account of an explosion in the engine. A close examination of the engine found “no discrepancies which would have caused or contributed to engine failure or malfunction.”

The report found that McCain, then assigned to squadron VT-7 in Meridian, Miss., had made several errors: He failed to switch the plane’s power system to battery backup, which “seriously jeopardized his survival chances.” His idea of landing on the drag strip was “viewed with concern and is indicative of questionable emergency procedure.”

The report added, “It may be indeed fortunate that the pilot was not in a position to attempt such a landing.”

McCain also ejected too late and too low, was not wearing proper flight equipment and positioned his body improperly before ejecting, the report said.

The official record includes comments from pilots in his own squadron who defended McCain’s actions as “proper and timely.”

About two weeks after issuing its report, the safety center revised its findings and said the accident resulted from the failure or malfunction of an “undetermined component of the engine.”

Edward M. Morrison, a mechanic for VT-7 who is now retired and living in Washington state, said that the plane McCain checked out that day had just been refurbished and that he knew of no engine problems.

“McCain came to the flight line that day, carrying his dress whites, and said, ‘Give me a pretty plane,’ ” Morrison said. “Nobody had ever asked me for a pretty plane before. I gave him this one because it was freshly painted. The next time I saw him, I said, ‘Don’t ever ask me for a pretty plane again.’ I think he laughed.”

McCain was a pilot on the carrier Forrestal, off the coast of Vietnam, when one of the worst accidents in Navy history killed 134 crew members and damaged or destroyed various aircraft, including McCain’s.

On July 29, 1967, he and other pilots were preparing for a bombing raid when a Zuni rocket from one of the planes misfired.

The rocket hit the plane next to McCain’s, killing the pilot, igniting jet fuel and touching off a chain of explosions, according to the Navy investigation. McCain, who jumped from the nose of his jet and ran through the flames, suffered minor shrapnel wounds.

Three months later, McCain was on his 23rd bombing mission over North Vietnam when a surface-to-air missile struck his A-4 attack jet. He was flying 3,000 feet above Hanoi.

A then-secret report issued in 1967 by McCain’s squadron said the aviators had learned to stay at an altitude of 4,000 to 10,000 feet in heavy surface-to-air missile environments and look for approaching missiles.

“Once the SAM was visually acquired, it was relatively easy to outmaneuver it by a diving maneuver followed by a high-G pull-up. The critical problem comes during multiple SA-II attacks (6-12 missiles), when it is not possible to see or maneuver with each missile.”

The American aircraft had instruments that warned pilots with a certain tone when North Vietnamese radar tracked them and another tone when a missile locked on them.

In his autobiography, McCain said 22 missiles were fired at his squadron that day. “I knew I should roll out and fly evasive maneuvers, ‘jinking,’ in fliers’ parlance, when I heard the tone,” he wrote. But, he said, he continued on and released his bombs. Then a missile blew off his right wing.

Vietnam veterans said McCain did exactly what they did on almost every mission.

Frank Tullo, an Air Force pilot who flew 100 missions over North Vietnam, said his missile warning receiver constantly sounded in his cockpit.

“Nobody broke off on a bombing run,” said Tullo, later a commercial pilot and now an accident investigation instructor at USC. “It was a matter of manhood.”


177 Comments

rhanks! this was really helpful my family loved them so much! the y thought it was delisious! XDDDDD

I just discovered 'tactil color 3d bubble paint', which has an airy texture like frosting and is perfect for this!

Found it through a tutorial from dickblick.com

would a spray paint gloss with an oil base be compatible with the spackle (sans any toppings), or will it ruin the look?

I am going to make more when I get another can of spray foam and more Spackle. I made a mistake on not making the whole can. does anyone know how many cupcakes up can get out of a can of spray foam? will need a big tub of Spackle. only got 9 out of a small tub of Spackle. everyone loved them.

one can of foam made 62 cupcakes for me

Okay, this is a really old post, but I'm hoping you're still answering questions!! I'm actually wondering if after all this time you might have found an option for frosting that doesn't dry as hard - in fact, dries kind of spongy and squishy like the expansion foam? I want to be able to display cupcake picks in these when they're done, and the picks need to be able to push through the "frosting." Any ideas? Thanks thanks!

You can spray toothpicks or floral wire (whatever is roughly the same diameter as your pick stems) with cooking spray and stick them in before the "frosting" gets hard. When it's almost completely set-up, gently wiggle your toothpicks out - the tiny holes will remain. You'll have permanent spots to swap out your picks whenever you'd like.

try shaping the 'frosting' out of model magic in a little swirl and glue it on?

I've seen some people using white silicone as frosting, I don't see why it wouldn't work, that stuff sticks to anything! You could use it straight out of the tube or you could put some into a small bag and colour it, I would think. Just an idea. :)

I have been experimenting with these and really don't feel there's enough info online about them. I've had a bunch of problems, but am determined to perfect it because I think they're really cute and something I could sell.
My first attempt was a total flop I didn't spray the foam carefully and ended up with a messy cupcake top and the cups were way too full. My next attempt, my boyfriend helped me and they came out like perfect dome shapes cupcakes. A few days later though the bottoms were all scrunched in and looked pretty bad. So for my last attempt, I added one larger sized washer to the bottoms of each cup, held in with about 3 tbsp of plaster of Paris mix. I figure this would not only help provide a weighted flat bottom so they don't topple over, but would also help prevent the foam from sucking in the bottoms when it finally dries. I let the plaster harden for a day, then carefully sprayed the foam, making sure I didn't over fill them.
They looked great for about a day, and I've just now gone back to them and instead of the bottoms sucking in, the sides have. The plaster and washer method did it's job, but the foam just chose to pull in the sides instead when it dried.
So, I'm about $50 into my experimenting with these things and figure I'm a long way away from producing a fake cupcake that will last for years, and one that looks like the ones I see in photos online.
I might try peeling these ones out of their paper cups and gluing them into new cups. who knows.
I like the look that the spray foam gives it's very realistic. But it would be so much easier to just get some cheap styrofoam balls and go from there.
It's really hard finding information on these online, other people must have come across these problems before?
My house temperature isn't wonky so it's nothing like that.
Anyway, to anyone wanting to make these GOOD LUCK, be prepared to have a bunch of batches fail miserably, it's really not as simple as some of these tutorials suggest.
If I get anywhere with mine I will post my method here :)
À votre santé! -Jen

Maybe you could try something like espak soft by prochima or alumilite flex foam instead of spray foam it might be easier but I would recommend that you put them in silicone cups then when they dry put them in paper cups but it's totally optional

These are so cute and im in the process of making them now! Plus I was able to use the frosting idea (which is fab) to decorate some shoes to look like cake! Thanks a ton!

I need to make a fake birthday cake for a musical. This will be perfect! Thanks!!

My daughter bought one of these at Bronners, now we will make our own. They are soo cool


20 Hilarious Pinterest Fails

Do you remember our super popular list of 20 creative DIY projects we&rsquove posted a couple of months ago? Judging by the enormous &ldquolike&rdquo count, it seems that many of you may have tried some of these DIY ideas yourself and probably nailed it!

Willingly or not, we all know the marvelous site called Pinterest. And if you&rsquove ever spent more then five minutes there, you&rsquove probably seen the vast amount of gorgeous, brilliant and glorious DIY crafts. From creative photo ideas to delicious and cooking show worthy food, the Pinterest DIY&rsquos are sure to lure you into trying to make them yourself. Sadly though, nothing comes perfectly without practice, so such pages as Craftfail.com, pintester.com and pinstrosity have spotted the unlucky trend of creative ideas turning into epic fails. From fresh hair buns turned into a cleaning-day-at-home sort of hairdo to decorative pom poms looking like floor rags, the results end up being pretty disastrous, yet absolutely funny fails.

Luckily, the people can laugh at themselves, which gives us some hope they won&rsquot be stopped from attempting another DIY project ever again. So, without further ado, here are 20 Pinterest fails.


Voir la vidéo: LES PLUS CÉLÈBRES TOURS DE MAGIE RÉVÉLÉS! (Mai 2022).