Nouvelles recettes

Carré d'agneau glacé du sud-ouest

Carré d'agneau glacé du sud-ouest



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Préchauffer le four à 450 degrés.


Installez un fumoir avec vos copeaux de bois préférés. Fumer les piments serrano, la tomate et l'oignon pendant 20 minutes. Retirer du fumoir et laisser refroidir. Disposer le prosciutto dans des moules à muffins pour former 4 petits moules et mettre au four pendant 15 minutes. Sortir du four et laisser refroidir. Gardez le four allumé.


Dans un petit bol, mélanger la mélasse, les flocons de coriandre, la moutarde, la cassonade, la poudre de chili, le cumin, la sauce habanero, la cannelle et le clou de girofle. Bien mélanger avec une fourchette et réserver.


Couper le gras sur le dessus de l'agneau en forme de croix. Mettez l'agneau sur une grille à rôtir et placez-le au four jusqu'à ce qu'il soit légèrement doré et que le jus commence à couler, environ 15 minutes.


Retirer du four et badigeonner le mélange de mélasse sur le dessus de l'agneau; remettre au four et baisser la température à 400 degrés. Ne pas trop cuire. Utilisez un thermomètre à viande et ajustez la température du four si nécessaire pour vous assurer que l'agneau est servi saignant (125 degrés) à mi-saignant (130 degrés). Retirer du four et verser l'excès de jus dessus.


Retirer la peau de la tomate et réduire en purée avec le piment serrano et l'oignon dans un mélangeur ou un robot culinaire. Mélanger la purée, le bouillon de poulet, la moitié-moitié et la sauce chipotle dans une casserole de taille moyenne et porter à ébullition à feu vif. Ajouter le gruau et cuire pendant 5-7 minutes, en remuant fréquemment jusqu'à cuisson complète. Retirer du feu et incorporer le fromage.


Versez des quantités égales de gruau dans les bols à jambon et placez-les sur des assiettes. Saupoudrer les croustilles de tortilla sur le dessus de l'agneau, puis trancher entre les côtes. Placer 2 côtes levées sur chaque assiette. Verser une petite quantité de glaçage sur l'assiette et servir.


Carré d'agneau rôti

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les derniers conseils, astuces, recettes et plus, envoyés deux fois par semaine.

En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et reconnaissez les pratiques en matière de données dans notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.

Les carrés d'agneau rôtis sont le plat ultime pour le dîner, avec un facteur époustouflant qui est facile à réaliser puisque de nombreux bouchers vendent les carrés à la française et prêts à l'emploi. Le chef Neal Fraser des restaurants Grace et BLD à Los Angeles (tous deux malheureusement fermés en décembre 2017) nous a donné cette recette simple. Les grilles marinent toute la nuit dans du thym et du romarin pour des côtelettes subtiles mais pleines de saveur. Essayez de les servir avec de délicieuses pommes de terre aux olives ou un risotto de farro aux asperges et aux fèves.

Quoi acheter: Le terme français fait référence à une façon de parer les carrés d'agneau de manière à ce que l'extrémité de l'os de chaque côtelette soit proprement exposée. Vous pouvez demander à votre boucher de le faire pour vous.

Conseils pour l'agneau

Instructions

  1. 1 À l'aide d'un couteau bien aiguisé, retirez tout le gras de l'agneau sauf une mince couche, puis incisez soigneusement le côté gras de chaque carré en quadrillage. Mélanger les herbes avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive et frotter le mélange sur tout l'agneau. Bien assaisonner avec du poivre noir fraîchement moulu, placer les grilles dans un plat allant au four et couvrir d'une pellicule plastique. Réfrigérer au moins 8 heures ou toute la nuit.
  2. 2 Chauffer le four à 425 °F et disposer une grille au milieu. Découvrir l'agneau et bien saler. Laisser reposer à température ambiante pendant que le four chauffe, au moins 20 minutes, puis éponger légèrement avec une serviette en papier.
  3. 3 Faites chauffer une grande poêle à frire ou une poêle en fonte allant au four à feu moyen. Lorsqu'elle est chaude, ajoutez les 2 cuillères à soupe d'huile d'olive restantes.
  4. 4 Placer les carrés d'agneau dans la poêle, côté gras vers le bas, et saisir jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés, environ 6 minutes. Retirez du feu et placez les grilles dans la poêle en les « imbriquant » ou en appuyant une grille l'une contre l'autre avec les os entrecroisés et les côtés saisis et recouverts de graisse vers l'extérieur.
  5. 5 Placer le plat au four et rôtir pendant 15 minutes, puis réduire la température à 325 °F. Continuer à rôtir jusqu'à ce que la température interne de chaque grille soit de 130 °F pour une cuisson saignante, environ 5 à 10 minutes de plus. Sortir du four et laisser reposer 7 à 10 minutes avant de découper. Couper chaque carré entre les os en 4 côtelettes doubles et servir.

Accords boissons : Eric Texier Côte Rôtie Vieilles Vignes, France. Cette coupe d'agneau classique et savoureuse mérite un excellent partenaire, alors offrez-vous cette fine Syrah de l'un des célèbres coteaux de schiste et de granit du nord du Rhône en France. L'évocation du vin de violette, d'herbes, de viandes rôties et de mûre fera chanter l'agneau.


Recette simple de carré d'agneau grillé

Nous ne mangeons pas toujours du bœuf ici. Je veux dire, 99,999% du temps nous le faisons, mais c'est agréable de pouvoir le changer de temps en temps avec des viandes comme l'agneau, le saumon ou le poulet. Hier, il se trouve que j'étais d'humeur à manger du bœuf. Il était temps de vérifier dans le congélateur.

“Vérifier dans le congélateur” semble si simple, n'est-ce pas ? Ce n'est pas le cas. Ouvrir le congélateur est une entreprise, et le creuser est une tâche monumentale. Avant de pouvoir trouver le trésor caché au fond, il faut creuser devant le foie qui est là depuis un an car personne n'ose le manger, les tendons (même problème), le bœuf haché (rien de mal à part du pur quantité), des osso bucos (mmm, ça devrait les faire un jour), environ quarante millions de bâtonnets de collation, et–ah! Qu'est-ce que c'est ? Un carré d'agneau ? Cela semble incroyable !

Autre problème cependant : il n'y avait qu'un seul carré d'agneau. Et nous sommes une grande famille. La seule solution possible est de le cuisiner rapidement, de le manger plus rapidement et de cacher les preuves avant que trop de gens ne se promènent dans la cuisine. Quelques chanceux se trouvent au bon endroit au bon moment (une fille a un réel talent pour apparaître juste quand la nourriture est prête et disparaître juste quand il est temps de la nettoyer).

Mais finalement, cette recette de carré d'agneau grillé vaut à la fois l'extraction au congélateur et le secret. Ce repas est facile à préparer en trente minutes, et si les grillades ne sont normalement pas votre truc, ne vous laissez pas intimider. Avec un thermomètre pour vérifier la température finale, c'est assez simple. Je dirais presque que griller quelque chose est plus facile que de le mettre au four ou à la poêle. En plus, c'est bien meilleur.

Cette recette de carré d'agneau grillé est compatible avec le paléo et l'AIP (utilisez simplement de l'huile d'olive au lieu du beurre). Servir avec des légumes rôtis et une salade légère. Ou servez-le avec ce que vous voulez. C'est votre vie, votre agneau.


Interactions avec les lecteurs

Commentaires


C'est l'un de mes favoris de ce site. Idéal pour Pâques.


Excellente recette et très simple à préparer.


J'ai remplacé la moutarde par de la sauce aux champignons Porcini et l'ai badigeonnée vers la fin de la cuisson. L'agneau était parfaitement cuit !


J'ai remplacé la moutarde par de la sauce aux cèpes et l'ai badigeonnée vers la fin de la cuisson. L'agneau était parfaitement cuit !


Très simple mais a le goût d'un restaurant chic. Je vais refaire ça !


5ème fois que j'ai utilisé cette recette en 2 mois, ma femme et mon fils l'adorent. Maintenant, je suis le cuisinier spécialisé pour ceci ou ce qu'on m'a dit. Bon goût !


J'ai utilisé cette recette 5 fois au cours des 2 derniers mois. Ma femme et mon fils adorent ça, je suis maintenant connu comme le barbecue d'agneau désigné. Excellente recette jusqu'au dernier os!


Très bonne recette de marinade. Mes côtelettes d'agneau étaient délicieuses


OMG! Qu'est-ce que quoi, quoi, quoi! Cette recette était fantastique. Thanksgiving 2017 #succès
Merci pour celui-ci, j'aimerais pouvoir poster une photo.


Cette recette était fantastique. Si simple mais savoureux.


Super cuit juste comme il faut. Utilisé la recette de l'agneau grec


Merci beaucoup pour cette recette.
J'ai suivi les instructions et je ne changerai rien la prochaine fois.
Très facile et très bon.


Si simple et si délicieux ! Ce sera une répétition garantie dans ma maison.


C'était tellement bon ! Fait pour mes parents le 4 juillet. Tout le monde était très impressionné. Merci!!


Valérie Phillips : S.L. un pompier est brûlant à New York lors d'une cuisson

Le pompier de Salt Lake City, Tony Stowe, était l'un des 10 pompiers qui ont participé la semaine dernière au concours Cook & Ladder de Tabasco à New York.

Sa recette, le poulet au sésame Tabasco de Tony, a battu des centaines d'entrées de tout le pays pour l'amener à la finale.

Le grand prix de 10 000 $ est allé à Rett Blankenship du service d'incendie de Dallas au Texas, pour son Southwest Glazed Rack of Lamb with Smoky Grits. Il a été couronné « le cuisinier de caserne de pompiers le plus chaud d'Amérique ».

Les recettes ont été jugées sur les critères suivants : originalité et créativité, goût, clarté de la recette et présentation. Ils devaient également inclure au moins une des six sauces Tabasco différentes du sponsor.

Les juges de cette année comprenaient Leroy Fernandez, le pompier de Park City qui a remporté le grand prix en 2004, et le chef restaurateur Mario Batali, qui accueille "Malto Mario" sur le Food Network.

TONY'S TABASCO POULET AU SÉSAME

1/4 tasse de sauce Tabasco à l'ail et au poivre

1 cuillère à soupe de sauce au raifort

1 douzaine de pilons de poulet, sans peau (environ 3 1/2 à 4 livres)

Mélanger la sauce soja, la sauce au poivre à l'ail, l'huile de sésame, la sauce au raifort et l'eau dans un grand bol jusqu'à consistance lisse. Ajoutez des pilons. Laisser mariner au moins une heure au réfrigérateur.

2 cuillères à soupe de sauce soja Tabasco

1/4 tasse de sauce Tabasco à l'ail et au poivre

1 cuillère à soupe de sauce au raifort

Graines de sésame (utilisées plus tard dans la recette)

Mélanger tous les ingrédients sauf les graines de sésame dans un bol allant au micro-ondes. Micro-ondes pendant environ une minute à puissance maximale, puis mélanger jusqu'à consistance lisse.

Griller le poulet à 350 F (chaleur moyenne) pendant 25-30 minutes, ou jusqu'à ce que le jus soit clair, retourner ou tourner fréquemment (en faisant attention à ne pas brûler). Commencez à brosser le glaçage après 30 minutes. Retournez ou faites pivoter le poulet toutes les 3-4 minutes. Badigeonner le mélange de glaçage sur le dessus et les côtés du poulet après chaque rotation jusqu'à ce que le mélange soit parti. Attention à ne pas brûler le glaçage. Aux deux dernières rotations, saupoudrer le poulet de graines de sésame pour enrober chaque côté.


SUR LA ROUTE Culture avec Adobe

''The City Different,'' ils aiment l'appeler, et que c'est, un mélange enivrant de cultures hispaniques, amérindiennes et anglo, avec un appoint rapide, ces dernières décennies, de l'argent frais , beaucoup d'argent, du Texas, de Californie et de New York.

Perchée à 7 000 pieds au-dessus du niveau de la mer sur un plateau vallonné séduisant, sec mais pas aride, Santa Fe est une ville verdoyante en faux adobe construite autour d'un noyau de vieux bâtiments en adobe - certains d'entre eux très anciens, comme le palais des gouverneurs, le plus ancienne structure gouvernementale des États-Unis, qui pendant quatre siècles a arboré les drapeaux espagnol, mexicain et américain.

Avec seulement 67 000 habitants, la ville a une vie culturelle digne d'une métropole européenne. Le nouveau musée Georgia O'Keeffe, le musée élargi et fascinant d'art populaire international et un groupe de nouvelles institutions artistiques logées dans des bâtiments vivants du maître mexicain Ricardo Legorreta ont insufflé une nouvelle vie à un héritage artistique vénérable. Il en va de même pour le SITE Santa Fe, avec des concerts, des lectures littéraires, de grands spectacles à un ou deux hommes et d'énormes biennales de grande envergure, le tout dans un entrepôt de bière reconverti.

Chaque été, l'opéra de Santa Fe, superbement inventif, vieux de 43 ans, joué dans un nouveau théâtre brillant de James Stewart Polshek au sommet d'une colline au nord de la ville, attire des visiteurs du monde entier. Le festival annuel de musique de chambre et de vastes programmes de danse et de théâtre contribuent également à faire de Santa Fe, en juillet et août, un peu comme Salzbourg avec des margaritas. Il y a de la sorcellerie dans l'air ici. La ville, a écrit Willa Cather, se trouve au pied de montagnes vertes et ridées aux sommets nus, des montagnes ressemblant à des vagues, ressemblant à des vagues battues d'une mer plate par un violent coup de vent. Maison ancestrale de Pueblo peuples aux traditions anciennes, la région de Santa Fe a été un pôle d'attraction pour les étrangers d'aussi loin que l'homme s'en souvienne.

« Presque tout le monde vient à Santa Fe, tôt ou tard », a déclaré Sam Ballen, le propriétaire de La Fonda, l'hôtel emblématique de la ville. '⟎rtains d'entre eux sont assez intelligents pour rester.''

Les Espagnols ont fondé La Villa Real de la Santa Fe de San Francisco de Asis, la ville royale de la Sainte Foi de Saint François d'Assise, au début du XVIIe siècle, à peu près au même moment où les Anglais ont fondé Jamestown. Au XVIIIe siècle, les conquistadors, les clercs et les roturiers suivaient El Camino Real, la route royale, au nord de Mexico. Au début du 19e, les trains de wagons sont arrivés en ville depuis le Missouri le long du sentier de Santa Fe, et à la fin du 19e, le cheval de fer a pris le relais, les colons arrivant à bord des trains du chemin de fer Atchison, Topeka & Santa Fe.

Les artistes sont tombés amoureux des montagnes magiques de Sangre de Cristo, dont les couleurs changent au fil des heures et des saisons, et de la lumière intense et cristalline qui les définit si nettement au crépuscule. Les touristes sont tombés amoureux des artistes, des tacos et des enchiladas, des gros bijoux à clous de turquoise fabriqués par les Indiens et de tout le style de Santa Fe - décontracté mais sophistiqué, un mélange de tapis Chimayo , des meubles en pin vieilli et des miroirs à cadre en étain. Bientôt, vous pourrez le voir dans des maisons d'un million de dollars à Greenwich et Winnetka et le goûter dans les restaurants du monde entier.

Aujourd'hui, cependant, la romance douce de Santa Fe est confrontée à une réalité plus dure. Le centre-ville est encombré de voitures, de Land Rovers et de bagnoles également immobilisées aux heures de pointe. Pendant les heures de clarté en été, la place centrale appartient aux touristes. Cerrillos Road est une horreur urbaine aussi désagréable, remplie de motels et de restaurants de hamburgers, comme n'importe quelle autre en Amérique.

Les conservateurs se sont rendus dans les tranchées, luttant contre les développeurs, et ils ont ralenti, voire arrêté, la marche du progrès. Santa Fe n'a qu'un petit aéroport. Cela et la pénurie d'eau devraient aider à l'empêcher de se transformer en un autre Phénix, mais certains des grands locaux marmonnent déjà à propos de l'Aspenisation de leur ville bien-aimée.

« Soudain, nous obtenons des gens qui pensent qu'ils devraient construire des hangars pour leurs jets à l'aéroport », a déclaré un habitant de la vieille ligne qui aimerait tirer le pont-levis.

Pourtant, le passé de Santa Fe survit. ''Le parfum du pinon emplit l'air. Santa Fe est une ville de patios où les roses trémières hochent la tête, où les imposants peupliers éclaboussent d'ombre. L'Espagne est emboutie sur la ville. Le vieil homme qui fait sa sieste sur un banc de la Plaza compte peut-être parmi ses ancêtres un don espagnol qui possédait un rancho aussi grand que le Delaware. Les familles portent encore des noms comme Delgado, Otero, Ortiz et Sena. Guide du Nouveau-Mexique, ne sont pas si mal démodés 60 ans plus tard.

« Chaque endroit grandit », a déclaré Elizabeth Martin, une femme des relations publiques venue de Dallas. '⟎t endroit se développe mieux que la plupart. Nous n'avons pas de gratte-ciel, et je ne pense pas que nous en aurons. L'échelle est respectée. Les gens pensent que c'est chic de vivre sur un chemin de terre. Et même les développeurs ne peuvent pas enlever les nuages ​​dans le ciel, les arcs-en-ciel et les étoiles la nuit.

La quintessence de l'excès de Santa Fe, je suppose, est Canyon Road, deux milles et demi bondés de galeries entrecoupées de cafés et de restaurants. Autrefois les artistes y vivaient maintenant, l'art se bat pour sa place avec du schlock et des souvenirs. Beaucoup de choses à vendre, a déclaré le dessinateur Patrick Oliphant, qui passe des étés ici, « n'est pas beaucoup mieux qu'Elvis sur velours. »

Mais une partie l'est. La Gerald Peters Gallery, près du bout de la route, vend des œuvres d'Albert Bierstadt, d'O&# x27Keeffe, de George Rickey et d'artistes bien moindres. Tout aussi hétérogènes sont les marchandises des galeries Nedra Matteucci voisines, qui s'occupent des régionalistes californiens et des premiers peintres de Taos. La Morning Star Gallery vend d'exquises sculptures indiennes anciennes, des paniers, des pots et des bijoux de nombreuses tribus. Au centre-ville, la galerie Andrew Smith vend des photographies d'Edward S. Curtis, d'Ansel Adams et d'autres sorciers de l'impression à la gélatine.

Étant donné que Santa Fe est l'un des plus grands marchés d'art du pays, j'ai demandé à Susan Conway, l'épouse de M. Oliphant, qui dirige une galerie admirée à Washington, lequel des plus petits marchands elle a recommandé ici. Elle a mentionné Riva Yarres, Lew Allen, Munson et Allene Lapides pour les peintures contemporaines, ainsi que les galeries Conlon Siegal sur Gypsy Alley et Canyon Road.

Nichées dans la même partie de la ville, derrière de hauts murs et sous des trembles matures, des pommiers et des pins ponderosa, se trouvent les belles maisons en pisé de certains membres de l'élite de Santa Fe. Mme Matteucci et son mari, Richard, grossiste en vins et cuisinier amateur accompli, possèdent l'un d'eux, construit dans les années 1880, avec une plaque carrelée signée par Diego Rivera dans le jardin.

Un autre joyau, conçu dans les années 1920 par John Gaw Meem, le principal architecte de l'Adobe Revival ici, appartient à Roddey Burdine, un Miamiien déplacé, qui l'a rempli de superbes pièces amérindiennes et hispaniques. Dans une vie antérieure, la maison était le site du mariage de Greer Garson avec Buddy Fogelson, un opérateur pétrolier où les deux réfugiés d'Hollywood ont vécu ici pendant de nombreuses années et ont doté plusieurs bâtiments du Collège de Santa Fe.

Pour ma femme, Betsey, et moi, la plus grande attraction de la scène artistique locale, l'endroit vers lequel nous nous dirigeons toujours en premier, est le Museum of International Folk Art. Il se trouve au sud-est de la ville, bien en dehors du centre, avec deux musées consacrés à l'art indien. Un musée d'art colonial espagnol est prévu sur un site voisin, pour abriter une riche collection, maintenant en stockage, de meubles, de peintures et d'images sculptées à la main de saints appelés santos.

Avec plus de 125 000 objets, la collection du musée d'art populaire a commencé avec des jouets, mais comprend désormais des maisons de poupées, des textiles, des trains miniatures, des masques et des poteries de Hongrie, d'Inde, du Sénégal, du Guatemala, de Chine - partout où des artisans sans tutelle formelle ont fabriqué objets à divertir, à enseigner, à représenter ou à rendre hommage. C'est-à-dire un peu partout.

La collection d'Alexander Girard, le grand architecte et designer qui a créé le célèbre restaurant Fonda del Sol à Manhattan, constitue l'épine dorsale du musée, remplissant une immense galerie. Girard partageait avec son ami Alexander Calder un amour enfantin du plaisir, et pour moi, l'esprit antique de Sandro et Sandy est toujours présent lorsque je me promène dans cette pièce.

Ici et ailleurs dans le musée sont exposés des morceaux qui éveilleront la mémoire visuelle de tous ceux qui ont beaucoup voyagé : des proues de gondole en fer de Venise, des poupées gigognes de Russie, une maison d'esprit thaïlandais exposée à côté d'une peinture sur verre syrienne d'un vers du Coran, une ville américaine modèle du XIXe siècle, des échantillonneurs de broderies, une scène de marché peuplée de figures d'argile colorées d'Amérique latine et de la Méditerranée.

Une nouvelle aile, construite pour abriter un cadeau de 1995 de Neutrogena et de son ancien directeur général, Lloyd E. Cotsen, a ouvert l'année dernière. À son entrée, le visiteur est accueilli par un lagon en plastique rempli de crocodiles et d'alligators en bois sculpté des quatre continents.

À côté, le musée des arts et de la culture indiens présente une énorme exposition de poteries, y compris la céramique noir sur noir de Maria Martinez du San Ildefonso Pueblo, des vases profondément sculptés par Margaret Tafoya du Santa Clara Pueblo et de charmantes petites figurines de poterie de Cochiti.

Ces œuvres et d'autres sont présentées dans des contextes historiques, géographiques et anthropologiques bien expliqués, plutôt que seulement comme des objets esthétiques. La poésie ponctue les affichages, comme ces mots de Luci Tapahonso, un écrivain navajo : ''Nous portons l'argent brillant de l'eau claire, nous portons la turquoise faite de ciels lumineux.''

Au centre-ville, le Musée des Beaux-Arts, installé dans un bel immeuble Adobe Revival (1917) par les pionniers du style, Rapp & Rapp de Denver, mélange des œuvres de visiteurs célèbres (comme Robert Henri et Marsden Hartley) avec celles d'artistes venus rester (comme Buck Denton et Gustave Baumann).

Une gravure de John Sloan montrant un groupe de femmes blasées aux jupes courtes regardant une danse indienne capture le malentendu mutuel qui caractérise souvent les relations entre les différentes communautés de Santa Fe et les touristes, même aujourd'hui. Sloan a sous-titré la pièce, ''Knees and Aborigènes.''

Encore un musée, avant de poursuivre : celui consacré à O'Keeffe, également en centre-ville, dans un bâtiment rénové par Richard Gluckman de New York, qui a fait la même chose pour le Warhol Museum de Pittsburgh. Il possède environ un huitième des plus de 800 toiles que le peintre a produites au cours d'une vie de travail à New York, dans le Maine et dans sa dernière maison, à Abiquiu, dans le nord du Nouveau-Mexique.

Au cours de ses deux premières années, le musée a attiré 600 000 visiteurs. Le travail quasi abstrait d'O'Keeffe's attire de nombreuses personnes pour qui la plupart de l'art moderne est déroutant ou répugnant. L'exposition en cours, qui comprend des prêts ainsi que des pièces de la collection permanente, cherche à approfondir dans des groupes thématiques savamment assemblés : pommes, palourdes, feuilles et toute une salle fleurie. Il ferme le 17 octobre.

"Elle a été trop iconique", a déclaré Barbara Buhler Lynes, la conservatrice, qui nous a fait visiter. ''Timbres-poste, affiches, cartes postales, mais elle est plus que cela. Notre travail consiste à la montrer dans un contexte d'histoire de l'art.''

L'O'Keeffe doit son existence aux nouveaux Mécènes des arts visuels de Santa Fe, John Marion, le président à la retraite de Sotheby's, et sa femme, Anne, une héritière du Texas. Ils sont également les principaux moteurs de deux institutions sur le campus du College of Santa Fe, le Visual Arts Center et le Santa Fe Art Institute, qui propose des études intensives avec des artistes invités de renommée mondiale comme Wayne Thiebaud et Donald Sultan.

M. Legorreta, l'architecte le plus estimé du Mexique, a créé pour les deux institutions totalement distinctes une série de bâtiments saisissants qui rappellent IM Pei (dans les angles aigus formés par certains murs), Frank Lloyd Wright (dans l'utilisation de la verticale dénudez les fenêtres pour contrôler le soleil du sud-ouest) et les maisons anglaises (dans les tours de lucarne).

Mais la somme est entièrement la sienne, en particulier l'utilisation de cours et de découpes pour offrir des vues intérieures et des couleurs sursaturées. Les extérieurs en stuc sans fioritures sont peints en rouge fer, les cours sont en bleu Frida Kahlo, rose Pepto-Bismol, violet clématite et jaune jonquille, la dernière offrant un contraste vibrant avec le riche ciel bleu au-dessus.

Le nouvel opéra de M. Polshek, qui vient d'être choisi pour concevoir la bibliothèque du président Clinton, est tout aussi audacieux et dramatique.

Sa caractéristique distinctive est une courbe élégante et ample d'un toit, un peu comme celui qu'Eero Saarinen a conçu pour l'aéroport international de Dulles près de Washington. Soutenue par des haubans suspendus à des mâts et garnie de voliges en bois, elle a deux fonctions : protéger les spectateurs des averses estivales qui les inondaient autrefois, et refléter le son.

Comme dans celui qu'il a remplacé, les côtés du nouveau théâtre sont ouverts. Ainsi, les étoiles, la lune, les brises du soir et la majesté des montagnes violettes (ainsi que le papillon occasionnel qui vole au-dessus de la scène) font tous partie de l'expérience. Cette année, un système de livret électronique a été ajouté, similaire à celui du Metropolitan Opera de New York, avec des bandes de texte illuminées au dos de chaque siège.

L'opéra de Santa Fe est l'ombre d'un seul homme, John Crosby, qui l'a conçu, travaillé et voulu sa création et a été son seul directeur général et chef d'orchestre le plus occupé. Il quittera ses fonctions de directeur général après la saison prochaine, après avoir présenté 9 premières mondiales et 28 premières américaines, dont Alban Berg's ''Lulu,'' avec des acteurs dont James Morris, Bryn Terfel, Dame Kiri Te Kanawa , Dawn Upshaw et Elizabeth Soderstrom.

Cette saison a démontré la gamme Santa Fe, d'un &# x27&# x27Idomeneo&# x27&# x27 réalisé par John Copley et mettant en vedette Jerry Hadley, à un émouvant &# x27&# x27Dialogue des Carmélites,&# x27&# x27 mis en scène par Francesca Zambello, à une Comtesse Maritza irrésistiblement savonneuse, ce qui a redonné à Emmerich Kalman une apparence presque jeune.

Nancy Zeckendorf, épouse du magnat de l'immobilier William Zeckendorf, a recueilli une grande partie de l'argent pour le nouvel opéra. Maintenant, elle travaille sur un projet visant à transformer un palais du cinéma néo-espagnol, le Lensic, en une vitrine pour la musique, la danse et le théâtre. Il abritera les productions de danse et de théâtre Santa Fe Stages, d'autres pièces de théâtre et le Festival de musique de chambre, qui a présenté cette année Pinchas Zukerman et Ralph Kirschbaum, entre autres.

Beaucoup de choses se trouvent à portée de main de Santa Fe, notamment le vieux village d'artistes de Taos. Elle a été envahie par les touristes et les hippies vieillissants, et la boutique a presque éclipsé l'antiquité. Mais le Millicent Rogers Museum, qui présente une collection d'objets d'art indiens de l'héritière de la Standard Oil, y compris les bijoux turquoise les plus spectaculaires que j'aie jamais vus, mérite une visite. Il en va de même pour l'ancien Taos Pueblo, dont la puissante structure cube sur cube conserve son impact même au milieu de la poussière et des débris des foules de visiteurs, et de la petite église de renommée mondiale de Ranchos de Taos.

Photographiée par Adams et Paul Strand et un million de touristes & Nikons, peinte par presque tout le monde, l'extrémité ouest de l'église, soutenue par d'énormes contreforts en adobe, est un chef-d'œuvre de l'architecture vernaculaire. « On tremble presque en sa présence », a écrit l'historien de l'art G. E. Kidder Smith.

On a beaucoup écrit sur la High Road to Taos, et chaque mot en vaut la peine, un joli passage du plateau à la haute prairie. Mais la route inférieure moins célèbre, la Route 68, est tout aussi captivante, suivant la rivière Rio Grande alors qu'elle coupe une gorge à travers les montagnes lors de son voyage du Colorado au Texas et au golfe du Mexique.

Une autre bonne sortie comprend Los Alamos, berceau de l'âge atomique, et le monument national Bandelier, évocateur d'une journée plus paisible.

À Los Alamos, le Bradbury Science Museum raconte l'histoire de la course au début des années 40 pour développer une bombe atomique avant les Allemands, à travers un excellent film et plusieurs expositions captivantes : la lettre originale d'Albert Einstein à &# x27&# x27F . D. Roosevelt, président des États-Unis, avertissant que la construction de bombes extrêmement puissantes d'un nouveau type serait bientôt possible, et des douilles de bombes comme ''Little Garçon,'' est tombé sur Hiroshima le 6 août 1945, et '⟺t Man,'' est tombé sur Nagasaki trois jours plus tard.

Chacun a tué 70 000 personnes, les deux pourraient entrer dans le salon d'une maison américaine moyenne.

Bandelier - plus précisément, Frijoles Canyon, qui se trouve à l'intérieur - abritait le peuple préhistorique Anasazi, qui vivait dans des grottes creusées dans les murs de tuf fauve du canyon et dans des villages à son sol. Des chemins pavés passent devant des kivas de cérémonie en ruine et jusqu'aux grottes, à travers des bosquets de genévriers et d'innombrables touffes de chamisa bleu-vert et de fleurs sauvages jaunes.

« Il y a tellement de choses chics à Santa Fe maintenant », a déclaré mon amie Patricia Perini, qui vient souvent ici. ''Les gens ont besoin de sortir à Bandelier, d'écouter le chant des oiseaux et de se rappeler que la magie du lieu était là bien avant nous.''

Santa Fe est à environ 2 000 miles de New York. Voici un échantillon d'attractions, ainsi que des informations de voyage.

BISHOP&# x27S LODGE, Bishop&# x27s Lodge Road, (505) 983-6377, était autrefois la retraite privée de l'évêque Lamy, qui a aidé à construire le Santa Fe du XIXe siècle. À cinq minutes du centre-ville en voiture, mais un monde à part, ce complexe familial est entouré de centaines d'hectares de forêt, parsemés de sentiers équestres. De beaux meubles anciens du sud-ouest, des courts de tennis, une belle piscine et un copieux brunch du dimanche complètent un ensemble très attrayant. Tarifs des chambres doubles : 265 $, du dimanche au jeudi, vendredi et samedi, 295 $.

HTEL ELDORADO, 309 West San Francisco Street, (505) 988-4455. Le plus grand hôtel de la ville, avec 201 chambres et villas à proximité, a souvent de la place en haute saison quand les autres sont complets. Lors d'une visite récente, la façade de la maison était un zoo : allée bouchée, portiers débordés, chambres pas prêtes à 16h. Mais les chambres sont élégamment aménagées avec de l'art et des meubles régionaux, et les meilleures ont des terrasses, des cheminées et des vues apaisantes sur la montagne. Tarifs des chambres doubles : 229 $.

AUBERGE DE L'ANASAZI, 113 Washington Avenue, (505) 988-3030. L'avantage de cet endroit charmant est un emplacement superbe, juste à côté de la Plaza. L'inconvénient est que les chambres sont petites mais charmantes avec des poutres apparentes mais pas de vue. Une bibliothèque garnie de titres sur le Sud-Ouest est un plus. Le restaurant est une pomme de discorde, certains guides l'appellent le meilleur de la ville, mais en compagnie d'autres, je trouve la nourriture trop sucrée et souvent inutilement élaborée. Tarifs des chambres doubles : 259 $ à 289 $.

LA POSADA DE SANTA FE, 330 East Palace Avenue, (505) 986-0000. Après d'importantes rénovations, ce complexe de luxe a rouvert cet été avec 40 nouvelles chambres ajoutées aux 119 d'origine, mais les premiers jours ont causé des problèmes de démarrage. Des artefacts coloniaux espagnols ornent le hall. Les bâtiments d'adobe, ombragés par de hauts pins, sont dispersés sur six hectares, avec un spa et une piscine. La place est à proximité. Tarifs des chambres doubles : 199 $ à 389 $.

CAFÉ PASQUAL&# x27S, 121 avenue Don Gaspar, (505) 983-9340. Les gourmets de Santa Fe ne jurent que par ce petit endroit festif, avec la devise ''Panza llena, corazon contento'' ('ɾstomac plein, cœur content''). La cuisine de Katharine Kagel est ambitieuse, éclectique et surtout réussie : beignets de légumes croquants appelés ghia pakora, fleurs de courge farcies au fromage de chèvre, carré d'agneau glacé à la grenade, saumon grillé dans une feuille de bananier et servi avec du riz gluant à la noix de coco. Des ristras de chili pendent au-dessus de l'atmosphère.

CAFÉ SAN ESTEVAN, 428 Agua Fria, (505) 995-1996. Je dois cette découverte à Margo True, une de mes anciennes éditrices au palais exigeant. Estevan Garcia, un ancien moine, a travaillé avec John Sedlar, un pionnier de la nouvelle cuisine du sud-ouest de Los Angeles où il revient à ses racines. Dans une seule pièce simple dans une vieille maison, il sert une cuisine néo-mexicaine définitive : un gâteau subtilement épicé de guacamole et de grains de maïs, des tamales à l'ancienne farcis de porc effiloché et les meilleures enchiladas de la ville, avec une sauce chili rouge Chimayo.

COYOTE CAFE, 132, rue West Water, (505) 983-1615. Il est chic dans certains milieux de frapper Mark Miller, et je ne me soucie pas beaucoup de son entreprise à Washington, Red Sage, mais c'est une affaire tout à fait plus sérieuse. Bravo pour son plat de marque imbattable, le Cowboy Steak (un faux-filet avec os), qui est vieilli pendant trois semaines, et les pêches et les myrtilles fraîches sur un sorbet au yogourt, mon dessert de l'été. Le service est chaleureux et compétent, et pas moins de 53 tequilas complètent la meilleure carte des vins de la ville.

GERONIMO, 724 Canyon Road, (505) 982-1500. La foule d'artistes locaux passe en revue ici, attirée par une cuisine moderne et élégante. Vous ne vous tromperez pas avec les tacos de filet de porc avec une sauce à l'avocat et à la crème habanero, ou le juteux burger de buffle grillé au mesquite garni d'oignons rouges grillés, de fromage provolone, de poivrons rouges et de mayonnaise ancho. And the tequila lime tart is a bellringer. Go early at lunch to snare a table on the porch.

HARRY'S ROADHOUSE, Old Las Vegas Highway, (505) 989-4629. Santa Fe loves breakfast, and Harry's, set in the lee of the Jemez Mountains southeast of town, serves one of the best. Waffles, frittatas and puffy french toast are all delicious, but the house triumph is migos, a chili-laced trencherman's scramble of eggs, crisp tortilla strips, tomatoes and chorizo.

EL PARAGUA, 603 Santa Cruz Road, Espanola, (505) 753-3211. Beamed, cavelike, El Paragua has been as steady as the moon and stars for decades. It makes an ideal lunch stop on excursions to Taos or Los Alamos, notable for its carnitas -- chewy mesquite-grilled sirloin tips -- and sopaipillas, feather-light pillows of golden dough with homemade peach preserves.

RISTRA, 548 Agua Fria, (505) 982-8608. David Farrell, ex-Stars and Postrio in San Francisco, cooks one of Santa Fe's best dishes, a bowl of pleasingly plump mussels bathed in a broth enriched with smoky, spicy chipotle chilies and lots of mint. End with the almond butter cake with strawberries, a shortcake con brio.

SANTACAFE, 231 Washington Avenue, (505) 984-1788. Perhaps the planets were out of alignment, perhaps it was the recent eclipse, but Santacafe failed to live up to its exalted reputation the last time we had dinner there. The keen young service team struggled to cope with a crowd in the pretty garden, and of seven dishes we tried, only two were real winners: balsamic-glazed quail and Patrick Markby's fabulous summer pudding, a symphony of berries that could not have been better if Jane Grigson herself had made it.

PALACE OF THE GOVERNORS, 105 West Palace Avenue, (505) 827-6483. Hours: Tuesdays through Sundays, 10 A.M. to 5 P.M. Fridays, also 5 to 8 P.M. (free admission). Admission: $5 free for those 16 and younger. A $10 four-day pass includes admission to the Palace of the Governors, the Georgia O'Keeffe Museum, the Museum of International Folk Art, the Museum of Indian Arts and Culture and the Museum of Fine Arts.

GEORGIA O'KEEFFE MUSEUM, 217 Johnson Street, (505) 995-0785. Hours: Tuesdays through Sundays, 10 A.M. to 5 P.M. Fridays, also 5 to 8 P.M. (free admission). admission: $5 free for those 16 and younger.

MUSEUM OF INTERNATIONAL FOLK ART, 706 Camino Lejo, (505) 827-6350. Hours: Tuesdays through Sundays, 10 A.M. to 5 P.M. Admission: $5.

MUSEUM OF INDIAN ARTS AND CULTURE, 710 Museum Plaza, Camino Lejo, (505) 827-6344. Hours: Tuesdays through Sundays, 10 A.M. to 5 P.M. Admission: $5.

MUSEUM OF FINE ARTS, 107 West Palace Avenue, (505) 476-5072. Hours: Tuesdays through Sundays, 10 A.M. to 5 P.M. Fridays, also 5 to 8 P.M. (free admission). Admission $5 free for those 16 and younger.

SITE SANTA FE, 1606 Paseo de Peralta, (505) 989-1199. Third International Biennial, ''Looking for a Place,'' through Dec. 31. Hours: Wednesdays through Sundays, 10 A.M. to 5 P.M. Fridays, also 5 to 7 P.M. (free admission). Admission: $5, $2.50 students and the elderly. Tours Fridays at 6 P.M., Saturdays and Sundays at 2 P.M.

VISUAL ARTS CENTER, College of Santa Fe, 1600 St. Michael's Drive, (505) 473-6341. Hours: daily, 9 A.M. to 4 P.M. Libérer.

SANTA FE ART INSTITUTE, 1600 St. Michael's Drive, (505) 424-5050. Hours: Mondays through Fridays, 8:30 A.M. to 5 P.M. Libérer. Free public tours on Thursdays at 4 P.M.

SANTA FE OPERA, (505) 986-5955. The next season begins June 30 and runs through Aug. 26.

MILLICENT ROGERS MUSEUM, Museum Road, Taos, (505) 758-2462. Hours: daily, 10 A.M. to 5 P.M. Admission: $6 $5, students and the elderly $1, ages 6 to 16 $12, family groups.

TAOS PUEBLO, Main Pueblo Highway, Taos, (505) 758-1028. Hours: Mondays through Saturdays, 8 A.M. to 4 P.M. Sundays, 8 A.M. to 4:30 P.M. Admission: $10 $8, the elderly $3, ages 13 to 17 free, children 12 and under groups of 5 or more, $8 a person.

BRADBURY SCIENCE MUSEUM, 15th Street and Central Avenue, Los Alamos, (505) 667-4444. Hours: Tuesdays through Fridays, 9 A.M. to 5 P.M. Saturdays through Mondays, 1 to 5 P.M. Libérer.

BANDELIER NATIONAL MONUMENT (Frijoles Canyon), Los Alamos, (505) 672-0343. Visitor's Center open during daylight hours. Admission: $10 a vehicle National Parks/ Wildlife Preserve pass is honored. Free backpacking permit required. No pets. No reservations.


15 Easy Christmas Dinner Menus to Make Planning a Breeze

This year let us help plan the feast, so you can spend time with the fam.

The Christmas season means a lot of things: Shopping for Christmas presents, decorating the tree, watching tous the Hallmark Channel movies, and spending time with family. This year, we may be spending less time with family than we'd like &mdash or having a smaller holiday with closer family. But that doesn't mean that we don't still need to plan out a holiday meal &mdash and having something festive may seem more important than ever.

If you're feeling stuck by what to make this year, take a look at these carefully cultivated, easy Christmas dinner menu ideas, each based around simple themes to help you choose which kind of Christmas dinner best suits you. How about an original, Tex-Mex-inspired Christmas dinner featuring beer-braised chicken, buttermilk and Hatch Chile grits, and Texas-style pimento cheese? Or stick with the classics, like a glazed rack of lamb or a sweet spiced Christmas ham surrounded by decadently roasted winter veggies. Whatever you crave, there's something on our list of Christmas dinner menu ideas that both you and your family will love.

For dessert we've got apple-cheddar crumble pie, along with chocolate bourbon pecan pie or mini brown sugar tarts, any one of which is sure to please the palate. Of course, it's not a true Christmas dinner without a few Christmas party decorations, some gorgeous Christmas table settings, and a Christmas cocktail or two to top off your amazing Christmas dinner menu. Check out our ideas, and get ready to be crowned hostess of the year!

If you're looking to make things just a peu bit fancier, this Christmas menu is what you've been looking for. From the filet mignon main course to rich Christmas side dishes infused with tons of flavor, this menu will leave your family beyond satisfied.

Main Course:

Side Dishes:

A traditional British Christmas dinner looks similar to an American Thanksgiving dinner (which they don't celebrate, of course!). While the list below has British-themed dishes, such as pigs in blankets and fruitcake in the form of cookies, the way to truly make it feel authentic is to whip up a batch of Yorkshire pudding and break open some Christmas crackers.


LEWIS COUNTY BEEKEEPERS' ASSOCIATION

Scroll down for main courses, appetizers, sides, salads, soups, sauces, dips, desserts, healthy breakfasts, & drinks that feature honey. As they say on those chef shows, "please enjoy"!

MAIN COURSES

APPETIZERS, DIPS, & FINGER FOODS

SALADS & DRESSINGS

SAUCES & GLAZES

HEALTHY BREAKFASTS

For more recipes, visit the National Honey Board's "find a recipe"page

plug in your favorite food key words & see what appeals!

Visit http://www.honey.com/recipes, or click here .

Above, "Honey Bee Diner" courtesy of WikiMedia.

Below, blackberry honey, Onalaska, 2011:

The National Honey Board:

“A Feast With Honey”:

In January, the National Honey Board shared recipes for those of us who might like to shed a few pounds without sacrificing taste. These new recipes – Honey-Lime Chicken Skewers , Sunrise Smoothies (with honey, banana, & OJ), & more, are posted on this page.

Below,"Runny Honey," by Scott Bauer, USDA ARS, via Wikimedia Commons: public domain.

Below, beautiful closeup of honey in the comb: "Imkerei THWZ 0203 " by Thomas Zimmermann (THWZ) - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Above, some National Honey Board publications.



Copyright 2012 Lewis County Beekeepers' Association. Tous les droits sont réservés.

Monthly Meetings are at Centralia College, 701 W. Walnut St., Centralia WA 98531
Centralia , WA 98531
fax: N/A
rick .battin @gmail .com


Apricot-Glazed Lamb Chops


1. In shallow baking dish, combine 1/2 cup of the reserved apricot liquid, oil, vinegar and salt. (Reserve remaining apricot liquid for sauce.) Place lamb chops in apricot mixture, turning to coat all sides. Réfrigérer 30 minutes.

2. Remove chops from marinade, reserving marinade. Place lamb chops on broiler pan. Broil 4 to 6 inches from heat for 9 to 11 minutes or until browned and of desired doneness, turning chops and basting occasionally with reserved marinade.

3. Meanwhile, reserve 8 apricot halves for garnish. In blender container or food processor bowl with metal blade, combine remaining apricots and reserved apricot liquid, brown sugar, cornstarch, allspice and orange juice. Blend or process 1 minute or until smooth pour into small saucepan. Cook and stir over medium heat until thickened.

4. To serve, arrange lamb chops on serving platter garnish with reserved apricot halves. Serve with warm apricot sauce.

Nutrition Information Per Serving: Serving Size: 1/4 of Recipe * Calories: 330 * Calories from Fat: 160 * % Daily Value: Total Fat: 18 g 28% * Saturated Fat: 3 g 15% * Cholesterol: 40 mg 13% * Sodium: 170 mg 7% * Total Carbohydrate: 28 g 9% * Dietary Fiber: 2 g 8% * Sugars: 23 g * Protein: 13 g * Vitamin A: 30% * Vitamin C: 8% * Calcium: 2% * Iron: 10% * Dietary Exchanges: 2 Fruit, 2 Lean Meat, 2 Fat or 2 Carbohydrate, 2 Lean Meat, 2 Fat

Nutritional Facts:

Ce Apricot-Glazed Lamb Chops recipe is from the Cook'n with Pillsbury Cookbook. Download this Cookbook today.


Classic Rack of Lamb

Ingrédients

  • 1 or more Frenched* lamb rib racks with 7 to 8 ribs each (1 1/4 to 2 pounds for each rack, figure each rack feeds 2-3 people)
  • For each rib rack:
  • 2 teaspoons chopped fresh rosemary
  • 1 cuillère à café de thym frais haché
  • 2 gousses d'ail, hachées
  • Le sel
  • Poivre
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive extra vierge
  • *Typically you will buy a rack of lamb already "Frenched", or cut so that the rib bones are exposed. You can also ask your butcher to french them for you. For directions on how to French them yourself, see How to French a Rack of Lamb.

Méthode

Rub rib rack(s) all over with mixture of rosemary, thyme, and garlic. Sprinkle with freshly ground black pepper. Place in a thick plastic bag with olive oil.

Spread oil around so that it coats the lamb rack(s) all over. Squeeze out as much air as you can from the bag and seal. Place in a container so that if the bag leaks, the container catches the leak.

Marinate in the refrigerator overnight, or at room temperature for 1 1/2 to 2 hours as the lamb is coming to room temperature in the next step.

Remove lamb rack from refrigerator to 1 1/2 to 2 hours before you cook it so that it comes to room temp. (If the meat is not at room temperature it will be hard for it to cook evenly.)

arrange the oven rack so that the lamb will be in the middle of the oven.

Score the fat, by making sharp shallow cuts through the fat, spaced about an inch apart.

Sprinkle the rack all over with salt and pepper. Place the lamb rack bone side down (fat side up) on a roasting pan lined with foil. Wrap the exposed rib bones in a little foil so that they don't burn.

Place the roast in the oven roast at 450°F for 10 minutes (longer if roasting more than one rack), or until the surface of the roast is nicely browned.

Then lower the heat to 300°F. Cook for 10-20 minutes longer (depending on the size of the lamb rack, if you are roasting more than one rack, and how rare or well done you want your lamb), until a meat thermometer inserted into the thickest part of the meat 125°F on a for rare or 135°F for medium rare. Remove from oven, cover with foil and let rest for 15 minutes.

Cut lamb chops away from the rack by slicing between the bones. Serve 2-3 chops per person.


Voir la vidéo: Vastasyntyneet karitsat sulattavat sydämet (Août 2022).